Management et leadership

RITA DJOB/ NOMINATION LIONNES INDOMPTABLES: ” Certains noms reviennent dans plusieurs sélections jusqu’à présent…c’est frustrant”

Par Christelle Wandji

L’ancienne capitaine des lionnes indomptables Rita Djob s’est exprimée sur la nomination du nouveau staff technique des lionnes indomptables. De Jean baptiste Bisseck à Mike Ndoumou en passant Engelbert Ndougsa, l’ancienne défenseure camerounaise a fait son appréciation. Même si elle aurait féminisé le poste principal, elle semble satisfaite du parcours du nouveau sélectionneur et souhaite qu’il ait les mains libres et surtout du temps pour de bons résultats.

Je dirai félicitations au nouveau sélectionneur. Je n’ai pas grand chose à dire, car il a un CV qui parle pour lui, mais j’aurai voulu une dame à la tête de cette sélection. C’est des adultes pour la plus part et je suppose que le dialogue devrait facilement passer. Le coach Bisseck est un grand entraîneur. Il faudra juste lui donner le temps nécessaire pour qu’il mette sur pied une équipe compétitive si nous voulons avoir de bons résultats et permettre au Cameroun, de retrouver sa place dans le ranking que nous connaissons. Nous nous éloignons du podium et laissons place au Maroc, Zambie… Alors qu’au classement nous étions deuxième derrière le Nigeria, suivis des autres…”

Le nouveau préparateur physique n’est pas en reste, il semble rompu à la tâche d’après Rita Djob. “Félicitations davantage au préparateur physique qui est un bosseur, nous l’avons vu dans le canon, et en même temps il entretient individuellement certaines joueuses en vacances au pays“.

Si la détentrice de la licence A fédérale encense Jean baptiste Bisseck, elle reste réticente sur la place offerte à Mike Ndoumou qui selon elle doit mûrir davantage avant de retrouver la sélection nationale, sans toutefois être releguée du second plan:
S’agissant de Ndoumou Mike, je n’aurai pas voulu quelle soit nommée adjointe. Elle a ces derniers temps été à la tête de certaines catégories, on l’a vue avec les U23,U20, à mon avis, il faudrait qu’on la responsabilise dans une sélection nationale. Ça ne sert à rien de la faire avancer, parce qu’à ce niveau, elle n’est qu’adjointe et n’aura pas une prise de décision efficace. C’est une collaboratrice, j’aurai voulu qu’on la laisse là où elle était, pour quelle puisse continuer le travail quelle a si bien mené jusqu’ici”

Au dela de la nomination du nouveau staff, Rita Djob appelle les dirigeants fédéraux à plus de claircoyance dans leurs différents, ceux ci semblent à en croire cette dernière, vouloir créer un conflit de générations, peut être de bonne foi.

En vérité, certains noms reviennent dans plusieurs sélections jusqu’à présent . et c’est pas normal. Je dirai même que c’est frustrant, pour celles des entraîneures qui nourrissent leurs espoirs jusqu’ici. Il n’y à pas eu de respect au niveau des générations et je crains que cela entraîne des discordes dans certaines catégories”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *